Laurence's Blog

Laurence's Blog

Pourquoi ce blog ?

Outre ma passion pour la photo, j'aime aussi écrire et partager mon expérience. Ce blog retrace mon parcours photographique depuis l'achat de mon premier reflex numérique, un Nikon évidemment !

Retour vers ma galerie

30/12/09: Open flash, Quesako ?

Toutes les catégoriesPosted by Laurence 30 Dec, 2009 08:17PM
En cherchant des exemples et des inspirations pour mes futures photos de gouttes dans mon évier, je suis tombée sur différents articles qui parlent d'open-flash.
Cela consiste à déclencher dans l'obscurité totale, appareil sur trépied et en pose longue, le sujet étant éclairé par un (ou plusieurs) coups de flash déclenchés manuellement.
Cette technique peut être appliquée à la goutte d'eau qui tombe pour la raison suivante:
la durée de l'éclair du flash étant très brève, le mouvement de l'eau est parfaitement figé, et ce peu importe la vitesse d'obturation ! L'éclair du flash (réglé au minimum, 1/128 ou 1/64) est ultra rapide (jusqu'à 1/40.000 de secondes ! ) contrairement à nos boitiers généralement limités à 1/4.000 ou 1/8.000. De plus, pour utiliser des vitesses aussi rapides sur le boitier cela implique que le sujet soit bien éclairé, d'utiliser une très grande ouverture (pas génial pour la pdc en mode macro) ou encore de pousser très haut les iso ce qui augmente le bruit.
Vous me direz, il suffit d'utiliser son boitier normalement (et pas s'amuser dans le noir en devinant le moment où la goutte va tomber), dans une pièce normalement éclairée et de compenser par le flash en mode TTL (ou en multiflash pour une meilleure répartition de l'éclairage) tout simplement ! En effet, c'est la méthode que j'ai utilisée jusque ici et qui donne des résultats satisfaisants. Mais je voulais tester l'open flash car je ne connaissais pas cette technique.
Pour profiter pleinement de l'open flash, quelques bricolages électroniques et l'utilisation de laser, de micro ou autre cellule permettent de déclencher au passage de la goutte (voir à ce sujet ce site excellent de Jacques HONVAULT: http://www.jhip.fr ).
Cela n'étant pas dans mes cordes, je me contenterai à l'avenir de photographier mes gouttes comme n'importe quelle autre macro en m'assurant que l'éclair du flash sera assez rapide pour figer l'impact de ma goutte d'eau...

Voici quand même une trace de ces tests marrants réalisés avec l'aide de Caro, responsable de la synchro de la chute du rond de carotte dans le verre de Duvel rempli d'eau (je sais, ça ne devrait pas être permis). Le D300 sur trépied en mode Bulb, mon doigt sur le déclencheur et dans l'autre main, mon SB800 que je déclenche en mode manuel 1/64 lorsque Caro arrive à "3" dans son décompte ce qui signifie qu'elle lâche la carotte !

Au passage, merci NX2 qui m'a permis de récupérer cette photo très sous-exposée mais la seule ayant un mouvement plus ou moins intéressant !