Laurence's Blog

Laurence's Blog

Pourquoi ce blog ?

Outre ma passion pour la photo, j'aime aussi écrire et partager mon expérience. Ce blog retrace mon parcours photographique depuis l'achat de mon premier reflex numérique, un Nikon évidemment !

Retour vers ma galerie

AF du D700, pas que du bonheur... quoique...

Toutes les catégoriesPosted by Laurence 26 May, 2010 07:48PM

Etant très satisfaite du D300, le passage au D700 était un caprice, je l'ai déjà avoué. Mais j'espérais trouver encore mieux, comme tout le monde...

Et en effet, je ne suis pas déçue par sa qualité d'image en haute sensibilité tout à fait extraordinaire et encore meilleure que celle du D300.

Pour le reste, pas énormément de différence dans les menus et possibilités de réglage donc on s'y fait très vite. Et puisqu'il ressemble très fort au D300, il me semblait logique de l'utiliser et de la paramétrer de la même manière. Ce que j'ai fait également pour l'AF.

Habituée au mode AF ponctuel (AF-S) et de la méthode mise au point - verrouillage - recadrage, le tout sur le collimateur central car plus efficace que les autres, j'ai fait mes premières photos en intérieur lors d'un anniversaire. Et là, pour la première fois depuis que j'utilise un Nikon, le D700 a refusé de déclencher car il ne parvenait pas à faire la map ! Je pensais tout d'abord qu'il s'agissait d'un sujet pas très contrasté, d'un mauvais éclairage et de lumières parasites entre le boitier et mon sujet. Cela n'est pas la raison car, aléatoirement, même par grand beau temps sur des sujets parfaitement contrastés, le boitier refuse parfois de faire la mise au point et donc de déclencher (puisque je suis en priorité "mise au point" dans le menu a1, préférant une photo manquée plutôt que de découvrir bien plus tard une photo floue).

Après avoir testé le D700 d'un ami (merci Stef) équipé de mes propres objectifs (le D700, pas Stef), j'envisageais de le renvoyer au SAV car le D700 de Stef répondait mieux que le mien. De son côté, Stef, ayant testé mon D700, s'est retrouvé confronté à quelques refus de map et puis plus aucun problème. Vous l'aurez compris, ce qui est le plus énervant c'est que ce problème est tout à fait aléatoire et donc difficile à reproduire pour les besoins du SAV ! Mais imaginez que l'AF de mon Nikon se plante lors du passage des alliances de mes amis qui ont prévus de se marier bientôt ! Rien que l'idée de rater cet instantané m'est insupportable, j'en stresse déjà !

A force de me plaindre et de raconter que celui de Stef fonctionne mieux que le mien, un autre ami, Luc, me suggère de copier les réglages du D700 de Stef sur le mien. Aux premiers essais, tout se passe bien. Mais de nouveau, il se plante de plus belle quelques heures plus tard.

C'est alors que je me suis souvenue que plusieurs membres du forum trouvaient le mode AF-C plus efficace que le mode AF-S sur les boîtiers modernes comme le D700 et le D3s et qu'ils ont de ce fait changé leurs habitudes de mise au point. Je les crois sur parole mais je ne me vois pas changer de collimateur toutes les 2 secondes pour décentrer mes sujets en mode AF-C. Et comme je vise de l'œil gauche, je ne peux pas garder le joystick des collimateurs en mode "déverrouillé" sans quoi j'active des collimateurs inappropriés avec le bout de mon nez !

Mais en poursuivant ma discussion avec Luc (que je remercie au passage), il m'avoue faire confiance de plus en plus aux automatismes de l'appareil pour le choix des collimateurs... Ayant déjà testé ces modes intelligents pour les besoins de mes livres sur le D80 et le D90, je n'étais pas convaincue du résultat, l'appareil ne choisissant pas forcément le sujet qui m'intéressait. Mais comme je ne veux pas mourir stupide, je me décide à retester le fameux mode 3D et l'AF dynamique sur le D700. Ce mode 3D me paraissait inutile jusqu'ici puisque je ne photographie pas souvent de sujets en mouvement et, si cela m'arrive, je préfère rester en AF-S et recadrer très vite si le sujet bouge de manière raisonnable (comme en concert par exemple) ou choisir un collimateur décentré et le placer moi-même sur les sujets en mouvement rapide plutôt que de laisser l'appareil choisir/suivre ce qu'il estimera être mon sujet. Pour résumer, on peut donc dire que le mode 3D est une forme de "mémorisation" du sujet mis au point en mode AF-C. Vous me direz, quel rapport avec mon problème de mise au point d'un sujet presque immobile que je souhaite décentrer ? Et bien c'est simple: qui peut le plus peut le moins ! Partant du principe (selon mes amis photographes) que la détection de contraste pour la mise au point est plus efficace en AF-C, si j'utilise ce mode sur mon sujet fixe, j'ai beaucoup plus de chance qu'il parvienne à faire la mise au point qu'en mode AF-S. Et puisque j'ai trouvé le moyen de mémoriser le mode AF-C grâce au 3D, mon problème de "décentrage" de sujet est également résolu et ce sans avoir à jouer avec le joystick des collimateurs ! Reste plus qu'à voir sur le terrain, avec le stress et les mauvaises conditions d'éclairage, si cette méthode sera efficace... Je vous en reparlerai après les 5.000 traditionnelles photos de vacances qui auront lieu en Autriche (comme c'est étonnant smiley ) au mois d'août.

En attendant, j'ai déjà testé l'AF-C en mode "tout simple" (AF sélectif sur collimateur central et suivi dans le viseur avec priorité déclenchement) et je dois dire que j'ai été agréablement surprise du résultat sur les rapaces en vol et de leur suivi au travers du public au parc Paradisio. Lorsque le D700 a trouvé la cible, il ne la lâche plus même si, entre l'envol et l'atterrissage du volatile, l'appareil a rencontré de nombreuses têtes et casquettes !

Voici deux photos réalisées avec le mode AF-C sélectif du D700 :

Cliquez ici pour la visualiser dans mon album L's F

Cliquez ici pour la visualiser dans mon album L's F

D'autres photos de la sortie Paradisio réalisées par les membres du L's F sont visibles ici